Nous publions ces notes, formulées grâce aux apports de membres de ces mouvements (15M, Indignés, Occupy, Yo soy 132, etc…) dans lesquelles le Parti Humaniste se reconnait. Elles sont une tentative de compiler de manière  synthétique certains des points communs aux  mouvements dénommés émergents, c’est-à-dire les  divers mouvements sociaux qui sont apparus dès  2011 sur différents points du globe. 


Ce travail se présente comme un résumé en forme de thèses qui  reprennent les idées et les valeurs communes observées dans ces processus, au-delà des  différents contextes sociaux et politiques où ils se manifestent.
C’est pourquoi  il peut sembler un peu incomplet, partiel, et n’est représentatif de personne. Il présentera un intérêt s’il est utile à l’ensemble, et s’il renforce la discussion, l’échange et la pensée collective. 

Thèse 1. Du réveil de  la Conscience. “Nous dormions… nous nous sommes  réveillés!”. Nous avons pris conscience de nos possibilités. “Ceci n’est pas un rêve, c’est un réveil“. “C’est la révolution de la conscience” qui est en train de se découvrir, de dévoiler de nouvelles possibilités.

Thèse 2. De la Liberté. Aucun de nous n’a choisi ni le pays, ni le lieu, ni le moment où il apparait  comme être humain. Nous partons de la non-liberté.

Thèse 2.1) Le chemin vers la liberté, se nomme libération. Cela signifie se libérer pas à pas, c’est un mouvement, c’est un processus.

Thèse 2.2)Nous n’avons pas  peur“. La libération avance lorsque nous dépassons nos craintes et nos peurs.

Thèse 2.3) Nous partons de la non-liberté individuelle et avançons vers la “co-liberté“, la liberté partagée avec les un-E-s et les autres. On parvient à la véritable  libération avec les autres et pour les autres.
Thèse 2.4) Le processus humain tend à une plus grande liberté sociale ainsi qu’à la libération personnelle.

Thèse 3. De l’Historicité. Nous accumulons une histoire.

Thèse 3.1) Nous bénéficions du savoir et de la connaissance accumulés par les femmes et les hommes qui nous ont précédé. Nous apprenons au fur et à mesure que nous nous  incorporons  au milieu social dans lequel  nous vivons et  nous évoluons.

Thèse 3.2) Nous utilisons toutes sortes d’objets, d’outils et de constructions qui ont été produits et qui ont été améliorés tout au  long de l’histoire.

Thèse 4. De l’Apprentissage.

Thèse 4.1) Nous avons appris quels sont les facteurs qui aident au progrès humain :

- Elargir  la participation citoyenne à tous les espaces sociaux et politiques.

- Augmenter la qualité de vie des citoyens.

- Améliorer l’éducation, la santé, l’habitat et l’alimentation.

- Mettre l’économie au service des gens et non le contraire, les gens au service de l’économie.

- Réduire les dépenses en  armement et le militarisme.

- Renforcer le dialogue et minimiser au maximum la violence institutionnelle sous ses diverses formes.

- Veiller à l’intégration sociale et  à la solution consensuelle  des conflits, que ce soit entre individus,  groupes ou peuples.

Prioriser les points antérieurs sera ce qui ouvrira les portes de l’avenir social.

Thèse 4.2) Nous avons appris quels sont les facteurs qui arrêtent le progrès humain :

-  Freiner les citoyen-nes dans leur participation sociale, dans leurs droits, dans leur liberté et leur refuser  certaines facettes de l’existence.
- Concevoir l’économie dans la seule  direction d’accumulation de ressources dans les  mains d’un petit nombre, au détriment de la majorité.
- Reléguer les citoyen-nes  à de basses conditions d’existence : esclaves à une époque, prolétaires à une autre, ou consommateurs dans l’actuelle.
- Valoriser l’économie au détriment de l’être humain, en produisant exclusions, maladies et même la  mort de beaucoup de gens.
- Maintenir des armées avec une capacité toujours plus destructrice. En faisant des recherches et en produisant des armes de destruction massive.
-  Perpétuer des politiques qui font que quelques pays soumettent, oppressent, envahissent d’autres pays ou s’octroient le pouvoir d’ingérence.
-  Exercer diverses formes de violence : physique, économique, raciale, générationnelle, religieuse, de genre, morale ou psychologique.

Thèse 5. De l’Égalité. Nous sommes égaux  face au droit, à  la loi, et aux  opportunités. Non seulement comme théorie ou  aspiration, mais aussi comme pratique.

Thèse 6. De l’Horizontalité. Nous nous mettons en relation  de manière horizontale. Nous promouvons l’horizontalité, la rendons manifeste et nous la développons dans tous les domaines.

Thèse 6.1) Horizontalité dans des relations de partenariat, de collaboration, d’échange; Plus de représentant/es, plus de chefs, plus de coupoles : personne au  poste de commandement.

Thèse 6.2) Nous impulsons la création de fonctions au service de  l’ensemble, selon les besoins;  Elles doivent être rotatives et rendre des comptes à l’ensemble.
Thèse 6.3) Nous sommes contre la compétitivité que propose ce système: cette forme d’individualisme exacerbé, où l’on met surtout l’accent sur les rôles protagonistes  Nous exprimons la sensibilité du non-protagoniste, de l’anonyme, de l’ensemble.

Thèse 7. De la Diversité. Nous sommes différents, avec des regards, des idéologies, des croyances spécifiques, et nous enrichissons l’ensemble par les divers apports de chacun.

Thèse 7.1) Nous allons amplifier cette diversité parce que nous sommes en permanence en train de grandir, de changer et de nous développer.

Thèse 8. De l’Inclusivité. Face au différent, il ne suffit pas “de le tolérer”. Nous essayons d’aller plus loin pour l’approcher, l’inclure et nous y relier.

Thèse 8.1) Nous pratiquons  “l’écoute active”, avec l’intention de comprendre le différent, en ouvrant de nouvelles voies de compréhension et de communication.

Thèse 8.2) Nous voulons aussi inclure les violents, puisque nous entendons qu’ils abandonneront la violence en  comprenant leur erreur de comportement.

Thèse 9. De la Sociabilité. “Ensemble nous pouvons” résoudre les conflits. Bien qu’on nous les présente de manière individualisée, ce sont des conflits sociaux. En rendant visible le conflit et en le socialisant, nous créons les conditions pour résoudre les problèmes que nous ne pourrions jamais résoudre de manière isolée. Nous cherchons à “amener le conflit au sein de l’assemblée “.

Thèse 10. De l’Intelligence Collective. Nous faisons travailler l’intelligence en réseau. La somme d’intelligences inThdividuelles n’a pas le même résultat que lorsqu’on travaille en relation et en  réseau,  en cherchant de manière collective. Cela multiplie les réponses et on trouve de meilleures solutions. L’intelligence collective produit un saut de niveau du travail d’ensemble.

Thèse 11. De la Pacification. Le processus humain évolue plus rapidement  quand il ne perd pas d’énergie dans des confrontations violentes. Nous pratiquons les relations de collaboration qui favorisent le progrès social.

Thèse 12. De la Non-violence.Nous n’avons pas besoin de la violence, nous avons la raison“.

Thèse 12.1) Nous défendons la non-violence comme la posture existentielle la plus courageuse possible.

Thèse 12.2) Nous avons l’habitude de partager notre vie avec la violence, nous la sentons proche ;  notre travail consiste à la désactiver.

Thèse 13. De l’Action Volontaire. Nous agissons sans calcul économique. Nous construisons par et pour l’ensemble. « Nous apportons des gouttes d’eau à la grande rivière de l’espèce humaine. »

Thèse 14. De la Cohérence. Nous agissons conformément à nos principes. Nous voulons que confluent, la pensée, l’émotion et l’action. “Quand nous disons quelque chose, nous nous y engageons et nous le faisons”.

Thèse 15. De l’Ensemble. Je me découvre moi-même au travers du nous.

Thèse 15.1) Depuis l’ensemble nous pouvons construire notre libération.

Thèse 15.2) C’est dans l’ensemble que le meilleur de chacun s’exprime.

Thèse 15.3) C’est dans l’ensemble que nous nous découvrons  humain et découvrons l’humain chez les autres.

Thèse 16. Du Respect. Nous voulons que les personnes s’expriment librement et qu’elles ne soient pas jugées, dans la mesure où elles ne violentent pas les autres.

Thèse 16.1) Nous respectons les autres et nous nous respectons. Cela augmente notre dignité.

Thèse 16.2) Nous respectons l’autre bien qu’il-elle ait une idéologie, une croyance ou une conduite différente de la notre.

Thèse 16.3) Nous nous respectons nous mêmes lorsque nous sommes cohérents dans nos vies.

Thèse 17. De la Spiritualité.

Thèse 17.1) Nous assistons au surgissement d’une forme de religiosité athée.

Thèse 17.2) Il existe une recherche de spiritualité  sans dieux et sans temples.

Thèse 17.3) Nous ne sommes pas meilleurs ni pires pour être athées ou croyants.

Thèse 17.4) Les religions ont été ambivalentes quant à  l’aide apportée au processus humain. À certains moments elles l’ont soutenu, dans d’autres elles l’ont freiné en générant énormément de souffrance.

Thèse 18. De l’Inspiration. Nous avons eu l’expérience de “connexion” entre nous, d’une syntonie, de nous ” sentir dans la même chose “. Nous avons été capables de créer une atmosphère qui inondait les rues et les places teintant  tout de liberté, de possibilités, êtres humains connectés dans la lutte. Tout se remplit d’humanité.

Quand cela se donne, tout devient  possible. Cette énergie forme partie de notre inspiration.

Thèse 19. De la Mondialisation. Nous  connaissons l’importance des actions locales, mais nous savons aussi qu’elles ne peuvent résoudre à elles seules les problèmes globaux. Le monde est dans un processus de mondialisation et aujourd’hui certaines solutions ont  besoin de se donner à cette échelle. En voici quelques unes:

Thèse 19.1) En finir avec la faim sur la planète est la priorité.

Thèse 19.2) Réorienter les dépenses militaires et en armement  vers le progrès  social pour accélérer le développement de l’être humain.

Thèse 19.3) Approfondir la démocratie, en la rendant plus participative et avancer en justice,  transparence et équité sans exclusions sociales.

Thèse 19.4) Prioriser la santé, l’éducation et le logement  pour toutes et tous.

Thèse 19.5) Ces propositions ne sont pas utopies irréalisables, mais des aspirations réelles et possibles. Il existe des conditions techniques et des ressources suffisantes. Le 99 % de la population mondiale partage cette aspiration. Il est déjà en train de surgir entre les peuples cette syntonie qui rendra  tout cela possible … Les mouvements émergents en sont un symptôme … nous sommes en train d’avancer vers cette connexion globale

Thèse 20. De la rEvolution. Au XXIe siècle nous pouvons et c’est à nous qu’il revient de reformuler l’action sociale et le type de société que nous voulons.

Thèse 20.1) Cette révolution est non-violente. “Prochaine station : Révolution

Thèse 20.2) Les formes de lutte sociale basées sur la violence renforcent le vieux système patriarcal et violent.

Thèse 20.3) Une forme de lutte est la non-collaboration avec des lois illégitimes. La désobéissance civile.
Thèse 20.4) La meilleure forme de lutte , c’est de construire des alternatives à ce qui ne marche pas, qui servent d’effet-démonstrations du nouveau.

Thèse 21. Du réveil d’une génération planétaire.

Thèse 21.1) Nous assistons  au réveil  d’une génération sur le plan mondial qui s’exprime dans les mouvements sociaux émergents.

Thèse 21.2) Une génération qui trouve un appui et un souffle dans les générations précédentes. Elle n’est pas en confrontation avec celles-ci.

Thèse 21.3) Une fois socialisé au niveau mondial, le maniement des technologies de communication instantanée et le développement des réseaux sociaux ont créé  les conditions de travail en réseau pour une nouvelle étape du processus humain.

Thèse 22. Du Nouveau Paradigme. L’interaction des thèses antérieures configure un nouveau paradigme de  civilisation qui va nécessairement produire des changements profonds dans le domaine social, culturel et existentiel de l’être humain. “Excusez le dérangement, nous  sommes en train de changer le monde”.

Thèse 23. Le Nouveau Paradigme est déjà installé. En référence à la Thèse 2 sur la Liberté, ces Thèses  peuvent être librement discutées, rejetées, socialisées, étudiées,  approfondies,  appliquées, ignorées, combattues,  incorporées à la propre vie ou niées, et plus encore. Selon la posture que l’on prend,  notre avenir s’ouvrira ou au contraire se fermera. Ce qu’on ne  pourra sûrement pas faire, c’est les éliminer, les oublier, et encore  moins empêcher qu’elles se développent. Parce qu’elles sont déjà installées dans la conscience de beaucoup de citoyens, ainsi que dans la notre. Elles sont venues pour rester et n’en partiront pas de sitôt.  “Nous avons déménagé à ta conscience”. “S’ils ne nous permettent pas de rêver, nous ne leur permettrons pas de dormir”.

Thèse 24. Le Nouveau Paradigme est déjà en phase de réplication.  Dans toute la société, on en  voit de multiples manifestations de ces changements.

Thèse 24.1) Nous appliquons nos énergies pour récupérer tout ce qui sert, pour l’améliorer, et surtout pour construire du neuf. Nous ne luttons même pas contre le vieux, puisqu’il est déjà en train de s‘effondrer de lui-même.

Thèse 24.1)  À un moment  donné que nous ne pouvons pas définir, ce Nouveau Paradigme entrera dans une phase de réplication virale …

Vous êtes prêts ?

“Nous allons lentement parce que nous allons loin“.

*Groupe collaboratif  transversal de membres des mouvements 15M, OWS, Occupy, Indignés, YS132.