07 février 2016

La France bascule vers le côté obscur

Décrété après les attentats du 13 novembre, l’état d’urgence a donné aux autorités des compétences extraordinaires qui ont été prolongées jusqu’au 28 février : assignation à résidence, perquisition administrative … le tout sans intervention préalable d’un juge, visant toute personne dont le « comportement constitue une menace pour la sécurité et l’ordre publics ». L’état d’urgence devrait donc se terminer fin février, cependant, le gouvernement a présenté le mercredi 23 décembre 2015 une réforme de la Constitution... [Lire la suite]
Posté par PHI-FRANCE à 13:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]