Après les récents attentats, il y aura des jours de deuil et de colère, et la sensation que la violence est gagnante et que la raison a perdu.

Nous entendons les appels de toutes parts à la guerre totale contre le terrorisme, certains déjà appellent à attaquer la Syrie et l'Irak.

En dépit de la profonde consternation que tout le monde ressent face à cette dernière attaque terroriste, nous ne pouvons pas éteindre la lumière de la raison et  nous ne pouvons pas non plus ignorer  le visage tragique de la guerre avec ses terribles conséquences pour tout le monde.

Gardons vivante la lumière de la raison. Nous avons le devoir de lancer un appel dans une direction diamétralement opposée à la logique de guerre, tout en respectant les sentiments de ceux qui en ce moment ont été frappés de plein fouet par cette tragédie.

Nous appelons à  une stratégie qui ne génère pas de dégâts pires encore, mais qui construise plutôt une avancée pour une véritable collaboration internationale qui désactive de façon permanente et globale la logique aveugle de la violence.

Il n'y a pas d'autre chemin si la véritable intention est d'empêcher que les vies des générations futures soeint bouleversées par d'autres guerres.

Nous n’avons plus beaucoup de temps pour répondre à cet appel.

Il n'est plus temps pour des justifications morales au nom de ce qui est à l'origine de terribles dommages à autrui, comme par exemple les guerres considérées à tort  comme nécessaires pour résoudre les conflits.

pas_obligé_de_la_violence.jpgIl n'est plus temps de continuer à essayer de minimiser sa propre violence en la comparant à celle des autres, en s'octroyant par exemple le droit d'utiliser la force militaire simplement pour empêcher la souffrance  qui pourrait hypothétiquement être pire si on n'en faisait pas usage.

Il n'est plus temps de reporter la responsabilité de ses propres actions sur le dos de ceux qui auraient le pouvoir de décider:  Aucun président, commandant, ou dieu ne  peut me forcer à tuer.

Il n'est plus temps de fermer les yeux sur les conséquences de la violence:  Ce n’est pas vrai, par exemple, que les bombardements dits "chirurgicaux", ne frappent pas les populations civiles.

Il n'est plus temps d’essayer de convaincre et de se convaincre que certaines victimes de violence et d'abus sont moins humaines que d'autres.

Il n'est plus de temps d' essayer de convaincre et de se convaincre de blâmer les victimes  pour avoir causé elles-mêmes le mal qu'elles subissent. Il est clair que dans l'esprit de ceux qui ont écrit "La France envoie ses avions en Syrie, les bombes tuent des enfants, et ils doivent maintenant boire le calice jusqu'à la lie", la lumière de la raison a été éteinte. Tout comme elle est éteinte dans l'esprit de ceux qui appellent aujourd'hui  à l'assassinat d'autres êtres humains en Syrie.

Nous n'avons plus  le temps: La paix ne peut pas attendre plus longtemps.

(Article traduit de l'italien venant du site Parti humaniste italien)

 Avec vous, nous demandons avec force :

  • Que tous les états retirent immédiatement les troupes d’occupation et mettent fin à toutes les interventions militaires hors de leur frontières
  • Que cesse la fabrication et la vente des armes et munitions.
  • Que les frontières soient fermées, non pas pour les êtres humains mais aux capitaux et financements occultes.
  • Que soient démantelées inconditionnelement et sans délais toutes les armes nucléaires
  • Que les états renoncent à la guerre comme moyen pour résoudre les conflits.

Plus que jamais, demandons que la non-violence et l'amour de la vie inondent les pensées, les coeurs et les actes des femmes et des hommes de cette époque charnière.

Ne cédons pas à la peur, à la méfiance, au désir de vengeance et tout au contraire renforçons nos plus belles aspirations humaines de paix et de fraternité. 

Soyons créatifs pour faire naître cette nation humaine universelle à laquelle nous aspirons.

Seules la Paix et la non-violence peuvent garantir

une solution aux choc que les violents de tous bords nous font subir.