Nous sommes appelés à élire le président de la République en 2012. Tous les médias et les grands partis ne parlent que de ça. Apparemment l’élection du président de la République est l’acte le plus important de notre vie de citoyen ????

Pour moi cette affirmation c’est comme croire que l’argent pousse sur des arbres…

L’élection du président de la république comme acte majeur de la politique Française est une invention de la Vème République. Donc un truc créé il y a 55 ans, par un homme, Charles De Gaulle qui se voyait et était vu par beaucoup comme providentiel.

Mais en 55 ans le monde à plus changer qu’en 3 siècles avant…

Face au pouvoir des grands intérêts financiers il est évident que de confier l’essentiel du pouvoir à un président de la République est une grossière erreur, il suffit de contrôler cette personne pour diriger le pays…

De plus, dans cette constitution, l’indépendance des pouvoirs est très imparfaite. La justice étant très dépendante du pouvoir exécutif.

De plus les électeurs qui avaient trouvé, par la cohabitation, le moyen de sanctionner le pouvoir unique, ne peuvent plus le faire puisqu’ils élisent presque simultanément les députés et le président.

Comme nous le montre nos amis égyptiens, tunisiens, syriens il est urgent de changer. Les vieilles démocraties sont aussi sclérosées que les vieilles dictatures. Nous méritons tous une nouvelle constitution qui donne un pouvoir beaucoup plus grand à la population, notamment avec une loi de révocation des élus.

Avec des outils de contrôle et de transparence sur le travail des élus soumis aux pressions des intérêts particuliers.

Avec l’utilisation des moyens technologiques à disposition pour une consultation élargie et fréquente des citoyens.

Avec un financement 100% publique et équitable des campagnes électorales évitant ainsi la manipulation des partis par les forces financières.

Avec la création de grands médias indépendants des forces financières actuelles et du pouvoir central.

Avec une réelle et totale autonomie de la justice du pouvoir exécutif.

Et sûrement encore beaucoup d’autres choses que des assemblées populaires depuis le niveau local jusqu’au national devraient définir…